Aller au contenu
Performance et santé, duo gagnant de l’innovation sportive

Performance et santé, duo gagnant de l’innovation sportive


L’amélioration de la performance sportive à l’aide des nouvelles technologies a pris son envol avec la professionnalisation du sport dans les années 90. Cette course sans fin vers la performance s’accompagne aujourd’hui d’une volonté de protéger la santé des sportifs.

La professionnalisation du sport dans les années 90 a permis à de nombreuses disciplines sportives de se structurer et de générer des revenus importants, en même temps qu’une compétition exacerbée. Les exemples sont aujourd’hui nombreux, d’innovations technologiques ayant apporté, ces deux dernières décennies, des évolutions radicales dans la façon d’appréhender certaines disciplines sportives. Dans le sport, le ruissellement n’est pas une légende : que ce soit en formule 1, en voile, en running ou en football, les innovations technologiques développées pour les sportifs de haut niveau deviennent, en quelques années, accessibles pour le grand public

Les foils ont révolutionné la course au large

Prenons un exemple emblématique d’une innovation qui a métamorphosé la pratique d’une discipline sportive : les foils dans le monde de la voile.

En voile, l’apparition des foils, du guidage intelligent et de la maintenance prédictive ont changé la façon, pour les professionnels, de pratiquer leur discipline (voir le vidéo ci-dessous). Au dernier Vendée Globe, les bateaux équipés de foils ont montré leur supériorité sur les autres. A tel point que les bateaux équipés de la première génération de foils n’étaient déjà plus compétitifs par rapport à ceux qui étaient munis de foils dernière génération. Autant dire que les bateaux « classiques » partaient avec un désavantage presque rédhibitoire : cela s’est vérifié à l’arrivée

Pour ce qui est du guidage intelligent et de la maintenance prédictive, ils ont été adoptés par l’ensemble des bateaux, qui sont devenus des merveilles technologiques. L’intelligence artificielle permet à terre de réaliser un travail d’anticipation des trajectoires décisif pour la compétitivité des bateaux ; les très nombreux capteurs qui sont répartis dans le bateau permettent de connaître à chaque instant les paramètres principaux du bateau, que ce soit en termes de performances, mais aussi de sécurité, d’usure… En effet, les progrès technologiques permettent désormais d’améliorer la performance des bateaux tout en surveillant leur état général : l’un ne va pas sans l’autre, puisque la recherche de la performance implique une utilisation « à la limite » des bateaux. 

C’est cet équilibre fragile que les nouvelles technologies permettent d’atteindre. Cela dit, on a également observé pendant le dernier Vendée Globe des foils casser, rendant le bateau quasiment inutilisable.

Deux enjeux : améliorer la performance et préserver la santé

Nous venons de le voir, les innovations technologiques permettent d’améliorer la performance des bateaux tout en assurant un suivi de l’état de la machine. 

Pour les êtres humains, la tendance est la même.  Les nouvelles technologies ont ainsi accouché d’une nouvelle dichotomie : il faut améliorer la performance et préserver la santé des sportifs. Pour les sportifs de tous niveaux, les montres intelligentes permettent aujourd’hui de mesurer précisément les performances, et certains paramètres physiologiques basiques comme le rythme cardiaque et la saturation en oxygène par exemple. Ces paramètres offrent la possibilité à l’utilisateur de gérer sa performance tout en préservant sa santé. Cette évolution marque un tournant dans la pratique de certains sports au niveau professionnel. 

En football américain, sport relativement violent, la start up Brain Guard collabore avec la ligue pour développer des casques nouvelle génération : ces derniers sont composés de deux épaisseurs, dont une qui vibre à l’impact et une autre en matière élastique, afin de minimiser l’impact reçu par le crâne. Une évolution nécessaire pour un sport qui n’en finit plus de compter les joueurs victimes d’accidents graves. Beaucoup d’anciens joueurs développent aussi des pathologies cérébrales des années après la fin de leur carrière. Il en va donc de la survie de ce sport de trouver des solutions pour préserver la santé des joueurs. Le casque absorbeur de chocs en est une.

Les nouvelles technologies dans l’arbitrage participent à changer l’approche du sport

Pour terminer, et même s’il n’est pas directement tributaire de la performance sportive, l’arbitrage a, par l’intermédiaire des nouvelles technologies d’analyse vidéo, de ralenti, de traitement de l’information, considérablement fait évoluer la façon dont on pratique certains sports. A l’heure de l’Euro de football, l’arbitrage vidéo permet quasiment à tous les matchs de trancher des décisions, parfois plusieurs fois dans le match. Une évolution récente, qui a obligé les joueurs à adapter certains aspects de leur jeu. Par exemple, les mains involontaires, avant tolérées par les arbitres, sont aujourd’hui systématiquement sifflées dès qu’elles sont visionnées par l’arbitre vidéo juste après l’action. Les joueurs doivent prendre cela en compte.

Bien sûr, le problème du dopage technologique va se poser de plus en plus. Il s’est invité dans le débat public plusieurs fois déjà, par exemple en ce qui concerne les foils. Sur la course à pied, le développement de chaussures nouvelle génération, avec des tiges en carbone qui « renvoient » de l’énergie à l’athlète, ont créé la polémique. La limite entre l’amélioration de la performance et le dopage technologique n’en a pas fini d’alimenter les débats, chez les professionnels comme chez les amateurs.

Par Pierre Thouverez



Source link

Laisser un commentaire