Aller au contenu
« L’innovation technologique transforme le continent africain  » – Livre blanc

« L’innovation technologique transforme le continent africain  » – Livre blanc


La problématique de l’innovation et des mécanismes qui la sous-tendent sur le continent africain a pris une autre dimension depuis une décennie.

En effet, dans ce laps de temps, l’avènement de technologies comme les banques mobiles, ou encore la production d’électricité solaire, a changé la donne.

Prenons l’exemple des banques mobiles. Le continent africain dispose du plus grand nombre de clients de banques en ligne. Ces dernières facilitent les échanges d’argent entre proches, mais plus important encore, elles permettent d’accéder plus facilement aux services bancaires les plus basiques, comme le crédit. Aussi, le développement de cette technologie permet aux clients de se passer d’intermédiaires. La relation de confiance entre le client et la banque est ainsi plus directe et cet élément est important à prendre en compte, car il a longtemps plombé les relations financières sur le continent.

Aujourd’hui, ce sont près de 40% des Africains qui disposent de services bancaires en ligne. Des pays comme le Kenya, la Côte d’Ivoire, la Somalie, la Tanzanie ou la Zimbabwe, ont été précurseurs sur ces technologies : les habitants de ces pays ont depuis massivement migré vers l’usage des banques mobiles, beaucoup plus adaptées à leurs besoins que les banques classiques.

Second exemple d’une technologie qui change la donne sur le continent, les générateurs d’électricité. Longtemps en Afrique, la production manufacturière de biens était « cadencée » par les aléas du réseau électrique, régulièrement victime de pannes et globalement fragile. Aujourd’hui encore des centaines de millions d’habitants sur le continent vivent sans électricité.

Comme pour le cas des banques mobiles, le continent développe des solutions pour résoudre cette problématique. Par exemple, la start-up malgache Jirogasy produit des générateurs solaires. Le développement de ce type de technologies dans des pays comme le Ghana ou la Tanzanie a permis à des milliers de personnes d’avoir accès à l’électricité quotidiennement, et aux activités manufacturières de se développer beaucoup plus largement. Le Burkina Faso, le Bénin ou encore la Zambie, qui ont un potentiel solaire important, développent des centrales solaires pour démocratiser le réseau électrique.

Ainsi, si le continent africain reste un territoire extrêmement hétérogène en termes d’accès aux technologies, ces dernières s’insèrent beaucoup plus en profondeur dans la société africaine depuis plus d’une décennie. C’est ce que nous avons voulu mettre en avant à travers ce livre blanc.



Source link

Laisser un commentaire